Dysplasie de la Hanche

Définition

Mais qu’est ce donc que la dysplasie de la hanche ?
La dysplasie de la hanche a été définie comme un trouble du développement entraînant une instabilité plus ou moins accusée de l’articulation.

Elle se traduit par une incongruence, une laxité, un défaut de contact entre les surfaces articulaires, la cavité cotyloïde ou acétabulum creusée dans le bassin et la tête du fémurtl_files/images-contenu/dysplasie_de_la_hanche.jpg soutenue par le col.

Les deux surfaces sont en contact étroit , maintenues en regard l’une de l’autre par le ligament rond situé à l’intérieur de l’articulation, la capsule articulaire et un ensemble de muscles parmi lesquels il y a lieu de noter , en raison du rôle qui leur est attribué dans la genèse de l’affection, les fessiers et le pectiné.

Dans la dysplasie, les surfaces ont perdu leur contact étroit normal. L’incongruence revêt divers degrés, contact insuffisant, subluxation ou luxation.

La cavité cotyloïde connaît elle même une ouverture progressivement croissante, avec évasement, aplatissement, comblement.
Conjointement se développent les lésions d’arthrose, sur les marges articulaires, sur l’angle cranio-acétabulaire et dans le fond acétabulaire.
De son côté, la tête, de régulièrement arrondie, prend une forme irrégulière puis, l’arthrose aidant, une forme triangulaire ou aplatie, parfois “en champignon”.

Ces déformations et ces remodelages sont la conséquence des forces modifiées qu’exercent les pièces articulaires, en contact défectueux les unes sur les autres.

Les lésions apparaissent très nettement sur les pièces osseuses. Se constatent à la fois, les formes modifiées, les nouvelles surfaces de friction, les constructions arthrosiques. Elles s’accompagnent d’altérations du dispositif musculo-ligamentaires qui bride l’articulation.

SES MANIFESTATIONS

Comment repérer les signes avant-coureurs de la dysplasie :

  • croupe à tendance carrée
  • saillie des hanches
  • boiteries
  • troubles locomoteurs
  • déhanchement, roulement
  • membres fortement engagés sous le corps
  • ou au contraire forte hyper-extension vers l’arrière
  • sautillements
  • échappées au moment du tourner
  • arrêt dans les grands efforts
  • refus des obstacles (le toucher des membres postérieurs au passage des premiers signes)
  • douleur

Les Stades

AUCUN A
INTERMEDIAIRE B
LEGERE C
MOYENNE D
GRAVE E

ATTENTION : précision sur le stade intermédiaire: un chien avec un stade intermédiaire est libre de dysplasie .C’est
une imperfection articulaire mais non pathologique

Les mesures

Le seul diagnostic valable de la dysplasie reste l’étude d’une radiographie de la hanche.
Avant de faire porter votre chienne, avant de faire saillir votre mâle, le club vous conseille de faire radiographier le chien par votre vétérinaire, en précisant avant, qu’il s’agit d’une radio en vue d’une lecture officielle

 

 

PROTOCOLE POUR LE DEPISTAGE DE LA DYSPLASIE

application/pdf Protocole ABB de dysplasie 2016.pdf (76.6 kB)